Document sans titre

Depuis le mois d'avril 2020, je vole maintenant sur le réseau IVAO.

Ce choix s'est imposé car j'avais besoin d'un ATC plus réaliste que celui de base de FSX.

En effet, lors des procédures d'approche, on découvre la piste en service seulement à 30 NM de l'aréoport d'arrivée, ce qui est bien trop tard pour organiser serainement l'apporche et l'atterissage.

De plus, le guidage n'est pas réaliste et dépends du plan de vol que vous avez chargé dans FSX, ce qui impose une double programmation : Dans FSX et dans le MCDU de l'avion.

Après avoir acquis un casque avec micro (Logitech 960), je me suis donc inscrit sur IVAO.

J'ai téléchargé et installé IVAP, puis ait fait timidement mes premiers vols.

J'ai d'abord "testé" des aéroports non contrôlés en autoinformation, puis ai tenté des zones controlées.

Magré l'aprhénsion du début, j'y prends vraiment goût.

D'abord car cela est nettement plus réaliste : Le contrôle est en phase avec les cartes réelles que j'utilisai déjà (et que l'ATC de FSX n'exploite pas).

Ensuite, car cela nécéssite de se former et oblige à respecter les procédures réelles.

Enfin, car IVAO utilise la météo réelle. Par facilité, j'avais tendance à ne voler que par beau temps et sans vent. Cettre contrainte météo est un vrai plus et permet de varier réellement les vols.

Par contre, ce mode de vol nécéssite deux élements dans le cokpit : Un module radio et un module Transpondeur.

J'ai donc installé le module radio de JeeHell car ne n'ai pas de module physique.

Pour le transpondeur, j'utilise IVAP, le logiciel d'IVAO.






© 2011-2020 Joël HOFFMANN, Oberentzen, France - depuis le 22/04/2020.